jeux olympiques
Partagez cet article:

Jeux olympiques : Les origines

Deviens supporteur de Jonathan le Prof

Pour la 2e partie de ce texte, cliquez ici.

Après un report d’une année et de nombreuses spéculations, nous y sommes presque.

À moins d’un revirement majeur, les Jeux olympiques de Tokyo 2020 débuteront le vendredi 23 juillet prochain. Ce seront des jeux sans spectateurs et avec des mesures sanitaires strictes, compte tenu de la situation mondiale.  

Par contre, ils ont passé bien d’être tout simplement annulé, comme c’est déjà arrivé à 5 reprises dans l’histoire moderne des jeux. Nous en reparlerons d’ailleurs dans un prochain texte sur le sujet.

Saviez-vous que les Jeux olympiques modernes, depuis 1894, tirent leurs origines de l’époque de la Grèce Antique, il y a de cela plus de 3000 ans ?

Plongeons donc tête première (sans jeu de mots) dans cette première partie de l’histoire des Jeux olympiques.

Olympie, cité de Zeus

L’histoire des Jeux olympiques remonte à l’époque de l’Antiquité. Elle prend ses racines en Grèce, plus précisément dans la région du Péloponnèse, il y a environ 3000 ans.

Nous ne pouvons affirmer la date avec certitude, mais la majorité des sources et des historiens pensent que les premiers jeux ont lieu en 776 av. J.-C. Ils ont lieu à Olympie, lieu sacré dédié à Zeus, le roi des dieux.

Les raisons exactes de la naissance des Jeux restent aujourd’hui inconnues, car l’histoire se mêle à la mythologie. Mais on croit que les jeux avaient principalement pour but d’honorer le dieu Zeus.

ruine du temple d’Hera à Olympie / photo: Larousse.fr

Les Olympiades

Des concours sportifs organisés à Olympie avaient lieu tous les quatre ans et ont pris le nom de Jeux olympiques. Pendant une période d’environ 1200 ans, les Jeux antiques ont lieu 293 fois.

La période de quatre années, qui sépare les éditions, était nommée Olympiade. Elle servait à l’époque de système de gestion des dates. En effet, le temps ne se comptait pas en années, mais bien en Olympiades.

Fait intéressant, les guerres entre cités grecques s’arrêtaient pendant la trêve olympique. Durant cette période de trêve, tous les habitants de la Grèce peuvent voyager en toute sécurité pour participer ou assister aux Jeux olympiques. Et aussi de retourner dans leurs pays respectifs.

Les Jeux olympiques

Reproduction d’une épreuve olympique sur un vase / photo: Agatoclès

Pour participer aux Jeux, il faut être un homme, être d’origine grecque et être libre. Les femmes, les esclaves et les étrangers étaient exclus. Après la conquête de la Grèce par Rome en 146 avant J.-C., les Romains ont pu se joindre aux athlètes grecs.

Les premiers jeux ne comportent qu’une seule épreuve, le stadion (une course de 200 m). Ils durent également qu’une seule journée. Tous les compétiteurs sont nus.

Pour les Grecs, la nudité était le signe d’une société évoluée. Ils considèrent qu’ils peuvent ainsi s’élever des peuples barbares qui s’habillent en peaux de bêtes.

Par contre, à leur apogée, les jeux antiques comportent 2 catégories de compétitions : les compétitions hippiques (à cheval) et gymniques (nues).

On ajoute donc au 200 mètres la lutte, la boxe, les courses de chars, le pentathlon, le lancer du disque/javelot, le saut en hauteur et des courses plus longues. Ces ajouts permettent de rendre les Jeux plus populaires et vont contribuer à leur succès grandissant.

Les athlètes vainqueurs, les olympioniques, reçoivent une couronne d’olivier sauvage devant le temple de Zeus. Seul le premier a droit aux honneurs. Fait à noter que les Grecs n’accordent aucune distinction aux athlètes arrivés en deuxième et troisième position.

Une fois revenu dans sa cité d’origine, il reçoit également une somme d’argent importante, ainsi que plusieurs avantages, jusqu’à la fin de ses jours. Ils deviennent également de véritables héros aux yeux des autres habitants de la cité.

Athlète recevant une couronne d’olivier / photo: Franceinter.fr

La fin des Jeux olympiques antiques et le retour à l’époque moderne

Vers 400 après J.-C., l’empereur romain Théodose Ier interdit les Jeux, les considérant comme une fête païenne. Il y voit un frein à l’expansion du christianisme.

Il faut attendre en 1894 pour voir la résurrection des Jeux. Le baron Pierre de Coubertin, originaire de Paris en France, lance l’idée du retour des Jeux olympiques. Les premiers jeux de l’ère moderne ont donc lieu 1896, à Athènes en Grèce.

Par contre, nous aborderons l’histoire des Jeux olympiques modernes dans la 2e partie de ce texte !

– Jonathan St-Pierre, dit le Prof

Sources:

https://olympics.com/cio/faq/histoire-et-origine-des-jeux/quelle-est-l-origine-des-jeux-olympiques

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jeux_olympiques

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jeux_olympiques_antiques

https://fr.vikidia.org/wiki/Jeux_olympiques_antiques

https://www.museedelhistoire.ca/cmc/exhibitions/civil/greece/gr1090f.html

https://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_de_Coubertin

https://fr.quora.com/Les-athl%C3%A8tes-%C3%A9taient-ils-nus-lors-des-JO-de-la-Gr%C3%A8ce-antique#:~:text=Les%20athl%C3%A8tes%20%C3%A9taient%20nus%2C%20car,habill%C3%A9%20de%20peau%20e%20b%C3%AAtes.

Continuez votre lecture:

Partagez cet article:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *