quebec anti masque
Partagez cet article:

Les mots me manquent (partie 1)

Une page blanche. Encore et encore. Voilà ce que je fixe depuis maintenant quelques jours. Non pas parce que je ne me sens pas inspiré ou parce qu’il n’y a pas de sujet sur lequel j’ai le goût d’écrire. Au contraire, j’ai tellement de choses à dire en ce moment. Ma tête va exploser.

Mais c’est en réalité beaucoup plus complexe que de simplement écrire des mots sans contexte. Chaque fois que je m’assoie devant mon ordinateur pour écrire, j’ai le même constat. Les mots me manquent pour décrire tout ce qui se passe présentement. Par où commencer…

Les mots me manquent face au mouvement anti-masque/5G/vaccin Pro-Trump/Qanon

 

Les mots me manquent quand je vois chaque samedi que de plus en plus de personnes manifestent contre le masque, en plein cœur de Montréal, sans respecter aucune règle sanitaire. Surtout quand on voit qu’ils sont accompagnés de leurs enfants. On constate également que le gouvernement semble hésitant à intervenir face à ces personnes. C’est une véritable bombe à retardement.

Les mots me manquent quand je les entends dire que nous sommes en pleine dictature au Québec. Le prof de Monde contemporain en moi meurt un peu à l’intérieur chaque fois que quelqu’un sort cet argument sans fondement. La dictature, c’est quand on ne peut pas dire que ça l’est.

Allez faire un tour au Bélarus, en Corée du Nord ou au Turkménistan pour vous rendre compte à quel point vous n’avez aucune idée de quoi vous parlez. La dictature empêche toute contestation par la violence et par la peur. De quoi avez-vous peur en vivant au Québec ?

On ne se le cachera pas, il y a un business derrière tout ça. Plusieurs gourous complotistes font des affaires d’or depuis le début de la crise sanitaire. Ils sont surement ceux qui ont le moins intérêt à voir les mesures disparaitre, car sinon, comment vont-ils soutirer de l’argent à leurs disciples ?

Les mots me manquent quand je vois que de TOUS LES PROBLÈMES auxquels on doit s’attaquer en tant que société, vous avez choisi celui-ci. Si vous avez si peur d’avoir de la difficulté à respirer avec un masque, imaginez quand l’air sera rendu irrespirable par la pollution.

Mais étrangement, ça ne semble pas vous déranger, vous détestez Greta et tous ceux qui veulent lutter contre le changement climatique…

Trump/Pence 2020 et le Québec?

Les mots me manquent quand dans cette même manifestation, on voit des drapeaux des États-Unis, de Trump/Pence 2020, de Qanon et de différentes organisations d’extrême droite. C’est vraiment, pour vous, une source d’inspiration de voir ce qui se passe aux États-Unis ?

Donald Trump attaque l’économie canadienne à boulets rouges depuis 4 ans, coûte des emplois et des problèmes diplomatiques à travers le monde, mais vous l’encouragez à continuer son travail ? On se croirait dans l’univers d’Elvis Gratton…

Vous manifestez contre « la dictature », mais vous souhaitez émuler un président autoritaire et narcissique ? Un président qui envoie l’armée contre sa propre population ? Vous ne trouvez pas que c’est assez contradictoire comme message ?

En passant, Donald Trump le président travaille pour Donald Trump l’homme d’affaires. Pour personne d’autre, surtout pas pour ses supporteurs. Qu’est-ce qu’il a fait concrètement pour l’Américain moyen, pauvre et peu éduqué qui l’a porté au pouvoir ?

Ce n’est pas pour rien que sa fortune a augmenté de 1,5 milliard depuis son entrée à la maison blanche (avant la pandémie)… et vous supporteurs de Trump comment se portent vos finances ?

Finalement, et plus effrayant, les mots me manquent pour dire à quel point le climat actuel me fait peur. Chaque jour me donne le vertige quand je regarde ce qui s’écrit et se partage sur les réseaux sociaux.

Les camps se radicalisent, les gens sont de plus en plus agressifs et la tension n’a jamais été aussi intense. Les gens ne se cachent même plus pour menacer, intimider et troubler l’ordre public. On assiste à de nombreux épisodes violents sur mes différents médias sociaux. Et rien n’indique que les choses vont aller en s’améliorant… 

Pourquoi tant de haine et tant de violence dans le discours ? Pourquoi un tel acharnement sur chaque publication que vous voyez ? Et ensuite vous criez à la censure quand on vous empêche de déverser votre venin toxique à chaque endroit où vous passez. On ne vous censure pas, vous le faites vous-même…

Continuez votre lecture:

Partagez cet article:

6 réponses pour “Les mots me manquent (partie 1)”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *