troll intimidation
Partagez cet article:

Médias sociaux: la peur de s’exprimer 

Wow. La magie des médias sociaux. Je n’en reviens toujours pas. Les dernières heures ont été complètement folles ! Jamais il n’y a eu un Traffic aussi nombreux depuis la mise en ligne de mon site web le 1er avril dernier.  

Vous êtes des milliers à avoir lu, partagé, aimé ou commenté mes 2 derniers textes sur la rentrée scolaire et sur l’américanisation du mouvement anti-masques. C’est un vrai tsunami de réactions. Je vous en remercie grandement !

Mais…

J’ai également remarqué une constante qui est à mon avis assez démoralisante. Voyez-vous, j’ai reçu et lu des centaines de commentaires, de répliques et de discussions qui ont émergées de mes publications. La très grande majorité d’entre vous le fait de façon respectueuse et courtoise comme toujours (vous êtes les meilleurs !).

Par contre, il y a toujours des agitateurs qui ne cherchent que la confrontation et l’affrontement. On le voit surtout quand on mentionne le mot masque, Trump et Covid-19. C’est immanquable.

Le tout est relativement semblable à la normale, chacun de mes textes ou de mes publications attire ce genre de personnes aux commentaires agressifs et souvent sans fondement.

Mais cette fois-ci, certaines personnes ayant de très bons commentaires ont préféré le faire de façon à ne pas susciter les réactions.

J’ai donc reçu des dizaines de messages en privé de personnes qui avaient peur d’ajouter à la discussion. Ils avaient tous un point en commun, ils n’osaient pas le partager en public, craignant de se faire attaquer ou de recevoir des réponses agressives ou violentes.

Médias sociaux: nous en sommes rendus là

Je respecte totalement l’intention des gens de ne pas vouloir s’exposer ou se compromettre sur les réseaux sociaux. Mais ce qui m’attriste le plus, c’est que cela devient une tendance de plus en plus présente.

Autant sur Facebook que Twitter ou autres médias sociaux, j’ai vu plusieurs personnes avec une expertise et une formation pertinente face à un sujet X annoncer qu’ils stoppaient leurs interventions et leurs partages. Ils se font trop souvent insulter par des personnes beaucoup trop intenses et agressives, souvent sous le couvert de l’anonymat avec un faux profil.

C’est une tendance dangereuse

Nous sommes donc confrontés au phénomène suivant. Les gens ayant l’expertise nous partagent leurs connaissances sur un sujet X. Les gens qui ne sont pas en accord, pour discréditer ou intimider, vont le bombarder de commentaires négatifs, d’insultes et de menaces.

On perd donc l’accès à des gens pertinents, qui partagent généreusement des informations précieuses et nécessaires pour bien comprendre les différents enjeux qui nous entourent. Bientôt, il ne restera plus que les « gourous libres penseurs » pour s’exprimer librement en ligne.

Mais rappelez-vous de ceci : la personne qui insulte et qui argumente de façon agressive et violente ne fait que prouver une chose, elle n’a pas d’autres éléments pertinents à ajouter au débat.

L’attaque verbale est l’arme des gens qui n’ont pas d’autres arguments à partager.

Continuez votre lecture:

Partagez cet article:

Un commentaire sur “Médias sociaux: la peur de s’exprimer”

  • Je suis complètement d’accord avec toi .
    Je suis une enseignante des sciences, je commence ma dépression déjà je la sens .
    En comparant avec d’autres pays l’enseignement au Québec est dévalorisé.
    Notre syndicat est très faible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *