PROF D'HISTOIRE
Partagez cet article:

Je suis prof d’histoire

Nous sommes le samedi matin 17 octobre 2020. Le monde de l’éducation se réveille aujourd’hui avec horreur et stupéfaction. Personne n’arrive à croire ou à comprendre ce qui est arrivé. Le choc est encore plus brutal du côté de la France. La veille, notre collègue et prof d’histoire Samuel Paty a été lâchement assassiné pour avoir fait ce qui le passionnait et le motivait dans la vie : enseigner.

Enseigner, cet acte ou un professeur assure un partage d’informations, de concepts, de valeurs communes et de culture universelle à ses classes. Il est du devoir de l’enseignant de transmettre ces éléments aux élèves. Et ce, de façon à ce qu’ils comprennent et assimilent des connaissances, des techniques et des codes moraux, afin de pouvoir ensuite vivre en société dans le respect et l’harmonie.

Je ne peux décrire à quel point cette situation me touche. Ça me fait vivre un océan d’émotions allant de la tristesse à la colère, en passant par l’incompréhension et le dégout. Comme l’a déclaré le procureur anti-terroriste qui fait le point sur l’enquête : « On a assassiné un enseignant et la liberté de penser ».

Comment peut-on en venir à poser un geste d’une barbarie sans borne ?

Comment quelqu’un peut-il se radicaliser de la sorte, au point de commettre l’impardonnable ? Votre réponse est surement aussi valable que la mienne.

Il y a probablement des milliers de théories ou d’explications qui pourraient venir répondre à ces questions. Je suis convaincu que des milliers de personnes vont tenter de le faire. Et ça risque malheureusement d’aller dans tous les sens. Mais ce n’est pas le but de mon message aujourd’hui.

Voyez-vous, il serait très facile d’écrire un texte complet dénonçant avec violence et hargne cet acte inhumain. Il serait même surement apaisant de dénoncer et de pointer du doigt des coupables. D’assouvir notre désir de rétribution et de vengeance.

L’être humain à cette fâcheuse tendance à chercher la punir les responsables à tout prix pour faire guise de réparation face à un acte horrifique.

Œil pour œil, dent pour dent.

Comme si de répondre de façon brutale pouvait faire oublier ou pardonner un autre acte brutal. L’humain agit de la sorte depuis des millénaires. Et à voir notre histoire mondiale depuis les 5000 dernières années, c’est loin d’être un concept qui semble fonctionner. Comme si l’homme n’apprenait jamais de ses erreurs et de ses actions.   

Je suis d’avis qu’il ne faut pas répondre à la haine par la haine. Plus que jamais, pour combattre cette haine grandissante il n’y a qu’une seule solution, l’éducation. Alors pour répondre à cet acte inhumain, je vais continuer à chaque jour qui passe à enseigner à mes élèves, et à ceux qui me suivent, l’importance de l’éducation dans une société.

J’invite donc tous mes collègues aux quatre coins du monde à faire de même. Continuez à faire votre travail avec votre fougue et votre passion. Vous devez susciter la réflexion et le développement personnel chez vos élèves. Si nous ne le faisons pas, internet et ses coins les plus dépravés risquent de s’en charger à notre place. 

Notre travail est plus important que jamais

Nous sommes les derniers remparts de la société contre le chaos grandissant partout sur la planète. Nous devons donc nous assurer que la haine ne triomphe pas. Ce serait de faire gagner ceux qui tentent de la propager par tous les moyens.

Il est maintenant primordial, plus que jamais, de tout faire en notre pouvoir pour transmettre aux futures générations des valeurs universelles de justice, d’égalité, de tolérance, de liberté et de respect des autres.

C’est seulement en combattant l’ignorance et la haine par le développement des valeurs humaines universelles que nous pourrons un jour espérer mettre fin à ces actions horrifiques et inacceptables.

Comme mes collègues, l’histoire c’est ma passion. L’histoire c’est mon travail. L’histoire c’est le fondement de nos sociétés. L’histoire n’oublie pas. L’histoire nous survivra. L’histoire, c’est maintenant.

Je suis Samuel Paty. Je suis prof d’histoire.

-Jonathan le Prof St-Pierre

Continuez votre lecture:

Partagez cet article:

Un commentaire sur “Je suis prof d’histoire”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *