vladimir poutine joseph staline
Partagez cet article:

Vladimir Poutine et les purges « staliniennes »

L’histoire semble encore se répéter au pays des tsars et de la « Mère-patrie ». L’avocat et politicien Alexeï Navalny, principal opposant du président Vladimir Poutine, est entre la vie et la mort après une probable tentative d’assassinat. Plusieurs spécialistes internationaux, ainsi que les proches de M. Navalny, croient qu’il a été empoisonné, sous les ordres du président russe.

D’ailleurs, l’empoisonnement au polonium-210, au Novitchok et à la ricine, de puissants agents neurotoxiques, semble devenir la marque de commerce des services secrets russes pour éliminer les opposants les plus dérangeants de la « démocrature » russe. Ce sont des produits qui ne laissent que très peu, voire aucune trace après coup…

M. Navalny était à bord d’un avion en direction de Moscou quand il s’est effondré, tombant dans un profond coma. Il est présentement entre la vie et la mort dans un hôpital de Sibérie. Les médecins russes qui l’on évalué, ainsi que les médias du pays à la sorte du Kremlin, ont déclaré qu’il n’y aurait aucune trace de poison dans le corps de l’avocat.

Une commande de Vladimir Poutine

Selon sa femme, il ne fait aucun doute que son mari a été empoisonné sous les ordres de Vladimir Poutine. Elle lui a d’ailleurs demandé de permettre son transfert dans un hôpital allemand, afin d’essayer de lui sauver la vie. Un avion est d’ailleurs en route pour aller le récupérer. Mais les médecins allemands n’ont toujours pas l’autorisation de lui faire quitter le pays.

Le journaliste québécois Normand Lester, spécialiste de la politique internationale depuis plus de 50 ans, semble aborder dans le même sens que les proches de M. Navalny. Selon lui, ce probable empoisonnement s’ajouterait à une très longue liste d’opposants du Kremlin qui ont déjà subi le même sort.

Les choses ne semblent pas avoir changé depuis l’époque de Soviétique.

Voici une liste des principaux assassinats ou tentatives d’assassinats  commandés par Vladimir Poutine depuis son arrivée au pouvoir au début 2000 :

– Viktor Iouchtchenko : Président de l’Ukraine et anti-russe. Il est empoisonné à la ricine lors de sa campagne électorale en 2004 (il survit, mais reste défiguré à vie)..

– Alexander Litvinenko : ancien colonel russe assassiné après un exil à Londres. Empoisonné au polonium-210.

Boris Netzov : Chef de l’opposition russe et ami d’Alexeï Navalny. On l’assassine de 4 balles dans le dos quelques heures avant un discours prévu. Il devait dénoncer le plan d’agression russe en Crimée (Ukraine).

– Vladimir Kara-Murza : Successeur de Boris Netzov dans l’opposition russe, il survit à 2 empoisonnements en 2015 et 2017. Aucun coupable ne fut trouvé.

– Oleg Erovinquine : ancien général du KGB et du FSB (nouveau nom du KGB). Le général est retrouvé mort dans des circonstances douteuses en 2016. Il aurait subi un arrêt cardiaque après un empoisonnement par son chauffeur dans sa voiture. Il était considéré comme « le gardien des secrets du Kremlin ».

– Sergei Skripal : Espion russe devenu agent double pour la Grande-Bretagne. Il est empoisonné en 2018 avec sa fille au Novitchok, un puissant agent neurotoxique. Ils ont tous deux survécu.

– Pyotr Verzilov : membre des Pussy Riot, un groupe de protestataire anti-Poutine, est empoisonné en 2018. Il a survécu.

Rien de nouveau dans la « Mère-Patrie »

Ce « modus operandi » n’a rien de nouveau dans l’ancienne République socialiste. Les agents secrets ont assassiné des milliers d’opposants politiques lors de l’époque de l’URSS. Nous n’avons qu’à penser aux nombreuses purges staliniennes par exemple.

L’exemple le plus frappant est l’assassinat de Léon Trotski. Il était bras droit de Lénine lors de la Révolution russe et opposant de Staline . Forcé à l’exil à Mexico en 1924, un agent secret du NKVD (ancêtre du KGB) lui a défoncé le crâne à coups de piolet (pic à glace d’escalade) dans son bureau en plein coeur de la capitale mexicaine. Le tout sous les ordres de Staline.

Des milliers d’autres personnes vont être éliminées ou déportées sur l’archipel du Goulag en Sibérie, lors des tristement célèbres purges staliniennes. Staline était devenu tellement paranoïaque, qu’il cherchait à empêcher toute tentative de coup d’État ou d’assassinat envers sa propre personne.

Ses successeurs vont continuer, dans une moindre mesure, à éliminer les personnes les plus dérangeantes du pays. Est-ce que ces purges peuvent avoir donné des idées au président Poutine ?

Vladimir Poutine et les services secrets russes

Vladimir Poutine est un ancien agent du KGB et chef du Service fédéral de sécurité de la Fédération de Russie. (qui a remplacé le KGB à la chute de l’URSS). Il connait donc très bien ce mode de fonctionnement pour éliminer les ennemis du pouvoir en place.

 « Les Russes perfectionnent depuis près de 100 ans des techniques d’assassinat indétectables. Sur ordre de Lénine, le laboratoire secret NII-2 ou Lab X de Moscou a commencé dès 1921 à développer des poisons indécelables pour les services secrets soviétiques. Il continue de le faire maintenant pour le FSB. »

– Normand Lester, journaliste expert en politique internationale

Analyse : pourquoi vouloir éliminer Alexeï Navalny maintenant ?

Plusieurs personnes se demandent pourquoi Vladimir Poutine aurait voulu éliminer son principal opposant. Après tout, il a obtenu en 2018 une prolongation de mandat jusqu’en 2026. Poutine a réussi à obtenir le droit, par voie de référendum, de devenir de facto président à vie du pays.

Deux pistes de réponses semblent les plus plausibles à mon avis. La première est que malgré sa main mise sur le pouvoir russe depuis 2 décennies, il y a un important mouvement de contestation qui gronde dans plusieurs grandes villes du pays. Les opposants, pour la plupart des étudiants, des hommes d’affaires et des professionnels, souhaitent le départ de Poutine afin de laisser place à de vraies élections libres.

Alexei Navalny est la tête d’affiche de cette opposition à la « démocrature » de Poutine. Son assassinat potentiel peut avoir comme effet de décourager le mouvement de contestation. Il permet d’envoyer un message clair à ceux qui tentent de s’opposer aux politiques du président russe.  Cessez vos manifestations et vos protestations, si vous ne voulez pas terminer comme Navalny. 

La situation au Bélarus

La 2e piste de réponse est à mon avis la plus probable. Comme vous le savez surement, le Bélarus connait sa plus grosse mobilisation de son histoire. Appuyés par la communauté internationale et les pays occidentaux, les manifestants demandent le départ du président après des élections frauduleuses.

Le régime du président Alexandre Loukachenko, le dernier dictateur d’Europe, risque de s’effondrer après plus de 30 ans au pouvoir. Il est parmi les 10 pires dirigeants au monde. Ancienne république de l’URSS et voisin de la Russie, le Bélarus, ou Biélorussie, est un allié naturel du Kremlin. Malgré un appel à l’aide de Loukachenko à Poutine, ce dernier reste étrangement très discret sur le sujet.

Craignant de perdre sa sphère d’influence sur le Bélarus aux mains de l’Union européenne et des pays occidentaux, il est clair que Vladimir Poutine réfléchit présentement à la meilleure façon de garder le pays sous son aile. Veut-il toujours de Loukachenko comme allier ?

Poutine semble rêver de reconstruire la gloire de l’URSS. Il ne serait pas surprenant que la Russie déploie son armée dans le pays, pour garder Loukachenko au pouvoir. Ou pour simplement annexer le pays comme il n’a fait avec la Crimée il y a quelques années.

Est-ce qu’Alexy Navalny, tout comme son prédécesseur Boris Netzov avec la Crimée, s’apprêtait à rendre public le plan de Poutine pour le Bélarus ? Est-ce que son empoisonnement n’est qu’une diversion pour donner les coudées franches à la Russie d’intervenir militairement au Bélarus ?

Nous aurons les réponses à ces questions très rapidement…

Sources :

https://www.journaldemontreal.com/2020/08/21/aucun-poison-decouvert-dans-lorganisme-de-lopposant-russe-navalny

https://www.journaldemontreal.com/2020/08/20/alexei-navalny-empoisonne-sur-ordres-de-poutine

https://fr.wikipedia.org/wiki/Polonium_210#:~:text=Le%20polonium%20210%2C%20not%C3%A9%20210,en%201898%20par%20Marie%20Curie.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Viktor_Iouchtchenko

https://fr.wikipedia.org/wiki/L%C3%A9on_Trotski

https://fr.wikipedia.org/wiki/Piolet

https://fr.wikipedia.org/wiki/Vladimir_Poutine

https://fr.wikipedia.org/wiki/Boris_Nemtsov

https://fr.wikipedia.org/wiki/Sergue%C3%AF_Skripal

https://en.wikipedia.org/wiki/Vladimir_Vladimirovich_Kara-Murza

https://fr.wikipedia.org/wiki/Viktor_Iouchtchenko

https://fr.wikipedia.org/wiki/Polonium_210#:~:text=Le%20polonium%20210%2C%20not%C3%A9%20210,en%201898%20par%20Marie%20Curie.

Partagez cet article:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *