rentrée scolaire covid
Partagez cet article:

Rentrée scolaire 2020: pour le meilleur et pour le pire

Le compte à rebours de la rentrée scolaire est commencé. Ça y est presque. Dans quelques heures…

Après de nombreuses semaines de spéculations, de stress, d’incertitude et de consignes de toutes sortes, le personnel enseignant retourne au travail cette semaine. Ils iront ainsi rejoindre les gestionnaires, les directions et les professionnels, qui eux ont déjà plongé tête première dans cette nouvelle rentrée scolaire depuis quelques semaines déjà.

Les élèves eux, viendront pour leur part reprendre leur place sur les bancs d’école aux alentours du 31 août, dépendant des régions et des réalités présentes dans chaque centre de services. Il reste donc environ une semaine avant le fameux jour J de la rentrée scolaire 2020-2021.

La fatalité de la rentrée scolaire

Nous savons tous que cette rentrée scolaire sera fort probablement la plus imprévisible de notre carrière. Il ne faut pas jouer à l’autruche ni vivre dans le déni. C’est une fatalité. C’est quelque chose qui est hors de notre contrôle. Bientôt, nous devrons faire notre travail dans cette nouvelle réalité « Post-covidienne ».

Notre façon de travailler sera différente, il ne faut pas se la cacher. La distanciation sociale, le port du masque, le lavage de mains, le contrôle des déplacements, les « plexiglass » et l’enseignement à distance seront notre nouvelle réalité.

Vous êtes plusieurs (et je m’inclus aussi) à être anxieux et incertains face à cette rentrée particulière, et avec raison. Nous allons plonger dans l’inconnu en devant faire confiance en notre gouvernement.

Et je sais que c’est justement sur ce dernier aspect que les choses peuvent devenir difficiles à gérer émotionnellement. Il faut faire confiance en ceux qui nous négligent depuis des décennies.

Prendre une grande respiration

Cette situation exceptionnelle nous met tous sur le même pied d’égalité. La façon la plus simple, à mon avis très personnel, est d’y aller un jour à la fois.

Même si la situation devant nous peut avoir l’air d’une montagne infranchissable, il faut revenir à la base. Qu’elle est la meilleure façon de manger une baleine ou un éléphant ? Simplement en y allant une bouchée à la fois. Cette image illustre bien la situation actuelle.

Nous devrons donc vivre cette nouvelle réalité en restant dans le moment présent. Rien ne sert de se projeter trop loin dans le temps. Il y a beaucoup trop de variantes qui peuvent venir changer la dynamique ou le plan original. On doit le vivre un jour à la fois, lentement et en acceptant de ne pas être en contrôle comme on le voudrait.

Oui, il risque d’y avoir des problèmes, des imprévus, des erreurs ou des complications. Mais l’adaptation est sans doute la plus grande force d’un enseignant et du personnel scolaire. Nous sommes tellement habitués de faire des miracles avec rien, qu’il ne faut pas perdre confiance en nous.  

Il ne faut pas accepter l’inacceptable

Oui, nous sommes capables de nous adapter, mais il y a tout de même des limites à nos capacités. Est-ce que le gouvernement et la santé publique en ont fait assez pour nous et les élèves?

Comme plusieurs, je n’ai pas la réponse à cette question. Il sera donc important d’être alerte et surtout présent dans la sphère publique, afin de se faire entendre si nous voyons que la situation ne fait aucun sens. Il en va de notre santé et de la santé de milliers de personnes.

Que nous soyons en accord ou non avec le retour en classe, avec les mesures sanitaires et les nouvelles règles de fonctionnement ne change plus rien maintenant. Le constat reste le même. La santé publique et le gouvernement en ont décidé ainsi. Pour le meilleur et pour le pire…

Est-ce la bonne décision ? Seul le temps nous le dira. D’ici là chers collègues, nous devrons faire ce qu’on fait déjà le mieux, c’est-à-dire éduquer et socialiser les enfants du Québec avec un minimum de ressources et de considération de notre gouvernement, comme nous sommes trop souvent habitués de le faire.

À lire également:

Partagez cet article:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *