11 septembre
Partagez cet article:

Mon 11 septembre 2001

Il est rare qu’un prof d’histoire puisse raconter un événement historique de son vivant.

Souvent, les événements marquants nous précèdent.

Mais le 11 septembre 2001, j’avais 17 ans à l’époque.

Je venais tout juste de quitter mon petit village nordique.

J’étais installé en appartement à Rouyn-Noranda pour continuer mon parcours scolaire.

Je débutais donc à peine le Cégep, en Sciences humaines pas de math comme on disait.

La liberté, les amis et les partys, c’était vraiment la belle vie.

L’innocence de la jeunesse à l’état pur. 

Jusqu’au matin d’un certain 11 septembre 2001.

Mes souvenirs de ce moment précis sont très lucides, et très flous à la fois.

J’avais un cours d’histoire à 9 h, avec un certain M. Boucher. Je me dirige vers la salle de classe, il est 8 h 50.

Sur mon chemin, plusieurs écrans de télé semblent montrer la chaine RDI.

Je n’y porte pas trop attention, mais on montre ce qui semble être une explosion dans une tour à bureaux.

Une fois en classe, on constate que le professeur est en retard. Vers 9 h 5, il traverse la porte de la classe, blanc comme un drap.

Il nous regarde et nous dit froidement que les États-Unis sont sous attaque. Qu’il y a peut-être un début de guerre au moment où il nous parle.

Il nous explique alors qu’un avion de ligne a été lancé dans une tour du World Trade Center de New York.

Un élève incrédule au fond de la classe demande à M. Boucher s’il nous fait marcher.

Il nous répond le plus sérieusement du monde que non.

La panique s’empare de la classe.

On voit ensuite le 2e avion frapper la 2e tour quelques instants plus tard.

Le silence total.

Le choc.

Qu’est-ce qui se passait ?

Est-ce qu’on assistait au début de la 3e Guerre mondiale ?

La scène était complètement surréaliste. Comme si c’était tout droit sorti d’un film.

Le 11 septembre 2001, le jour le plus marquant de ma vie à l’époque.

Le moment précis que l’innocence de ma jeunesse s’est éteinte…

Jonathan St-Pierre, dit le Prof

Partagez cet article:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.