statue macdonald
Partagez cet article:

John A. Macdonald: Décapiter l’histoire

La statue de John Alexander Macdonald, le premier Premier ministre du Canada, a été déboulonnée et décapitée hier à Montréal. Leader de la grande coalition qui a mené à la création du pays, il est le Père de la confédération canadienne. Chef du Parti Conservateur du Canada (l’ancêtre de celui d’aujourd’hui), il a été au pouvoir pendant près de 20 ans.


On lui doit principalement le développement du chemin de fer du Canadien pacifique, qui relie le Canada d’est en ouest. C’est principalement sous son règne que le territoire du Canada d’aujourd’hui a pris naissance. Le pays a également vécu une longue période de prospérité économique, grâce à sa politique nationale, qui visait à s’auto-suffire pour développer nos industries.


Mais on se rappelle aussi de Macdonald pour avoir fait exécuter le chef métis francophone Louis Riel, qui était accusé de « trahison ». Riel se battait pour les droits des peuples Métis de l’Ouest canadien. Macdonald a également été impliqué dans le scandale du Canadien pacifique, dans l’une fraude colossale de l’histoire (ça ne date pas d’hier la fraude et la corruption au Canada). Il fut forcé de démissionner, mais réussit à se faire réélire plus tard.


Il était également connu pour son alcoolisme prononcé (il lui arrivait régulièrement de vomir en plein parlement, ou de « pass out drunk »), son caractère violent (il se battait régulièrement sous les effets de l’alcool) et son racisme anti francophone et anti Première Nations.

Quelle place dans l’histoire?


Comme vous pouvez le constater, Macdonald est un personnage hautement controversé. À mon avis personnel, il n’aurait jamais mérité de statue, bien au contraire. Mais il en était décidé autrement.

Alors, est-ce que de détruire la statue va effacer son héritage historique du même coup? Est-ce la solution aux problèmes contemporains de vouloir effacer le passé?


Ou bien, est-ce que d’enlever les statues de ces personnages peut nous permettre de faire la paix avec notre histoire? De réparer les erreurs du passé?

Le prof d’histoire en moi est vraiment divisé sur le sujet. Vous voyez qu’il s’agit d’un dilemme moral, éthique, historique et pédagogique.

Je vous demande donc:

À votre avis, est-ce que l'on devrait garder les statues de ces personnages controversés comme John A. Macdonald?

statue macdonald

Statistiques - View the results

Sources:

https://www.thecanadianencyclopedia.ca/fr/article/sir-john-a-macdonald

https://www.lapresse.ca/actualites/grand-montreal/2020-08-29/la-statue-de-john-a-macdonald-deboulonnee-a-montreal.php

https://fr.wikipedia.org/wiki/John_A._Macdonald

Partagez cet article:

16 réponses pour “John A. Macdonald: Décapiter l’histoire”

  • Oui, il faut garder la statue en place. Non, je ne suis pas un fan de MacDonald mais si on se met à effacer les gens qui ont fait l’histoire, cela n’aura plus de fin.

  • Ce n’est pas en retirant les statuts des parcs qu’on efface l’histoire. Macdonald restera toujours un personnage qui fait partie de l’histoire Canadienne…. ce qui ne justifie pas qu’il mérite d’être glorifié ad vitam eternam. Un musée d’histoire et une contextualisation historique du personnage pourrait être une excellente alternative aux parcs et autres lieux publics.

  • Il est difficile de justifier la présence d’une statue contreversée en lieu qui lui confère une glorification certaine. Si on les relocalise dans des lieux plus neutres comme les musées où tout un processus interprétatif peut être mis en oeuvre, on peut conserver le sens historique de l’œuvre sans conférer de reconnaissance contestable au personnage.

  • Enlever une statut, ce n’est pas effacer l’histoire.

    En France on souffre d’un gros complexe qui nous empêche d’enlever des statuts et de debatisé certaines rue de nom d’avant la 3eme.

    J’adore l’histoire, mais la façon dont on la mais en valeurs doit être en accord avec une époque

  • Il fût plus que désagréable envers les Canadiens-français. Il fait partie de l’histoire canadienne. Le pire des cas serait d’envoyer la statue dans une province où pullulent les Canadiens-anglais… Mais on ne peut l’effacer, et il est toujours sur nos billets de 10$… Expliquons L’HISTOIRE au lieu de la détruire. Mais c’est mon humble opinion d’enseignante brevetée en histoire (univers social) et permanente en français…

  • Une statue pour les gens qui ont marqué l’histoire avec honneur et pour la patrie. Une plaque pour des (….) comme lui, avec le pourquoi qu’il n’a qu’une plaque, question que l’on se rappel les hontes du passé.

  • Déboulonner une statue revient à nier un passé, nier un passé revient à l oublier au risque que l histoire se répète sous prétexte de n avoir plus de souvenir de ce qui s était produit. C est pourquoi il est important de ne pas détruire une « oeuvre » ou autre. Pour exemple le camp de concentration d Auschwitz, le fait que celui ci ne soit pas détruit permait à des personnes de se recueillir, de se remémorer un passage sombre de l histoire, et surtout d être vigilant vis à vis de l éthique, la politique … Au même titre qu une statue pouvant représenter un personnage aussi abjecte soit il, la détruire reviendrait à nier son existence, au lieu de l expliquer, et de confronter des points de vue, des idées. Bref la démocratie privilégiant le dialogue et le débat d idée plutôt que l obscurantisme niant une réalité qui déplaît et risquant de se répéter par aveuglement volontaire … 🙏

  • Je pense qu’on ne devrait pas conserver une statue d’un personnage aussi néfaste à la vue de tous devant un parlement ou un bâtiment important. Ça ne veut pas dire que la statue doit disparaître, au contraire. Elle devrait être déplacée dans un musée ou demeurer à l’extérieur dans un endroit plus pertinent. Il ne faut pas oublier que personne n’est complètement bon, ou complètement mauvais. Je pense que M. Macdonald ne fait pas exception. Il faut reconnaitre ses bons coups pour le Canada, mais rappeler ses moins bons coups (qui sont nombreux à mon avis). Cela dit, il ne doit pas garder son « piedestal » sur lequel on l’a installé.

  • Peut-on délocaliser les camps de concentration, les camps d’extermination et leurs fours crématoires, et les exposer dans des musées ? Doit-on réécrire « Tintin au Congo », ou « Les mille et une nuits » livre dans lequel les noirs sont comparés à des singes et vivent (pas toujours mais souvent) dans des arbres. Si la réponse à toutes ces questions est « oui », alors on peut délocaliser et les statues et leur histoire…

  • On n’en peut pas condamnées les gens d’une autre époque ou mœurs et valeurs étaient différentes. Sinon il faut decapiter toutes les statues et détruire tous les monuments en passant par le’ moyen âge, les grecs, les romains et les hommes préhistoriques, c’est ridicule. Autochtones compris, puisque contrairement à l’idée reçue, ils n’ont pas exterminé moins de monde que les autres.

  • Il faut garder les statues des gens qui on fait l’ histoire. Mais il faut aussi installer des plaques commémoratives disant ce que ces hommes ont fait de bien comme de mal . Les lecteurs pourront ainsi se faire leur propre opinion. McDonald n’ a pas seulement mal traité les indiens mais aussi les français ( Québec ) par le biais de lois, par exemple.

  • Bonjour,
    Il faudrait corriger votre résumé au début. Cet article dit que John A. MacDonald fut le chef du Parti conservateur du Canada, ce qui est vrai, mais le résumé à la page d’accueil le met comme chef du Parti libéral…

    Quant à votre question, je suis en faveur de conserver les statues et les monuments de personnages importants. Il faudrait toutefois changer les plaques pour qu’elles soient un peu moins élogieuses et qu’elles montrent les deux côtés de la médaille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *