eric duhaime jonathan le prof education debat covid 19 fm93
Partagez cet article:

Plusieurs d’entre vous ont peut-être vu passer lors des derniers jours « La saga Éric Duhaime et les déserteurs ». Toute cette situation a débuté avec une publication Facebook de l’animateur de radio du FM93 de Québec Éric Duhaime la semaine dernière. Cette publication s’en prenait aux enseignantes et aux éducatrices, qui avaient peur de retourner au travail dans un contexte de pandémie de la Covid-19.

Pour répondre à ce commentaire, qui m’avait drôlement piqué au vif, j’ai écrit un article pour répondre. Ce commentaire intitulé « Éric Duhaime et les déserteurs« . Cet article a été très fort probablement aussi polarisant que le commentaire initial d’Éric Duhaime. Il a été partagé de de nombreuses reprises, et a reçu des tonnes de commentaires allant dans tous les sens.

Voici un extrait de ma réponse à Éric Duhaime:

« Donc si l’on te comprend bien Éric, ces femmes ne devraient pas avoir peur de sortir travailler. Les différents changements de dernière minute du gouvernement et de la santé publique ne sont pas des raisons de s’en faire. Que de toute façon la Covid-19 c’est juste une grippe. Que cela fait donc d’elles des déserteurs. Comme des soldats en guerre qui fuient la ligne de front… Mais, toi Éric, où te trouves-tu sur cette ligne de front ?

J’imagine que ce doit être facile à dire pour quelqu’un qui travaille dans un domaine sécuritaire comme la radio. Je peux supposer que tu ne dois pas avoir à côtoyer une multitude de personnes par jour. Les risques que tu cours au quotidien ne sont donc rien à comparer celles et ceux qui sont directement sur la ligne de front jour après jour. »

À ma plus grande surprise, le producteur de l’émission Duhaime le midi m’a contacté. Il m’a demandé si j’étais intéressé à en débattre en direct lors de son émission du 11 mai. Voici donc le résultat de ce débat!

Partagez cet article:

5 réponses pour “Débat entre Jonathan le Prof et Eric Duhaime au FM93”

  • C’est faux de dire qu’il n’y a pas d’enfant décédé du covid19 et c’est faux aussi de dire qu’ils ne sont pas des transmetteurs aussi… de plus, les gens dans les supermarchés sont protégés par des Plexiglas alors que les enseignants non… pas de masque pour tout l’monde et les contacts sont beaucoup plus difficiles à éviter avec les enfants qu’avec des inconnus… pas facile d’expliquer à 2 mètres une règle à un jeune. Bref, cet homme aime la controverse et cherche souvent beaucoup plus la provocation pour la provocation qu’une réelle argumentation…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *