eric duhaime
Partagez cet article:

Éric Duhaime et les déserteurs

Ahhh… Éric Duhaime. Un bel exemple de gérant d’estrade.

L’éducation est un sujet qui fait déchaîner les passions. Tout le monde a une opinion sur le sujet, car les gens pensent connaitre le système scolaire. Pourquoi ce sentiment de tout savoir ce qui se passe et comment ça va dans les écoles ? Car tout le monde y a déjà été. Tout le monde a déjà mis les pieds dans une école. Ça permet donc aux gens de justifier leurs commentaires et leurs attaques, car ils pensent savoir de quoi ils parlent.

Certains croient donc que le seul fait d’avoir été élève dans une école leur donne les connaissances nécessaires pour juger et critiquer le travail des membres du système d’éducation. Comme si parce que je suis patient à l’urgence de l’hôpital, ça me donne la compétence nécessaire pour critiquer le travail des employés. Car je suis physiquement dans un hôpital, alors il est clair que je suis maintenant un expert en la question.

Les gérants d’estrade en éducation

Nous voyons donc une multitude de commentaires de gérants d’estrade faire leur apparition sur les médias sociaux, dans les médias et ailleurs dans la sphère publique. Des gens qui n’ont pas mis les pieds depuis des décennies dans des écoles, qui n’ont aucune aptitude ou expérience dans le domaine regardent de haut les enseignants et le personnel enseignant pour leur dire ce qui devrait être bon ou pas pour eux.

Le plus récent a été fait par le polémiste et populiste animateur de radio de Québec Eric Duhaime sur son compte Facebook. Fidèle à son habitude de provocateur, il a décidé de s’en prendre aux enseignantes du primaire et aux éducatrices en CPE qui craignent de retourner au travail en cette période de pandémie.

Capture d’écran de la publication sur le compte Facebook de Éric Duhaime

Vous pouvez donc voir tout le mépris que l’animateur peut avoir envers le personnel qui s’occupe d’éduquer nos enfants jour après jour. L’objectif d’Éric est de faire réagir, car les polémistes carburent à l’attention que leurs déclarations peuvent avoir. Avec une attaque gratuite de la sorte, il cherche à faire culpabiliser toutes celles qui ont peur en ce moment.

Le mot « CELLES » est important ici, car Éric s’en prend principalement à des femmes. Savais-tu Éric que 82 % des personnes qui doivent être confrontés aux risques de la Covid-19 sont des femmes ? Que ce soit dans les hôpitaux, les CHSLD, les écoles, les CPE, les épiceries et autres, ce sont des femmes qui bravent le risque d’être infecté par le Coronavirus.

Je t’invite à aller lire ce texte qui explique bien en quoi ce sont principalement des femmes qui doivent risquer leur santé en cette période de pandémie. Peut-être que ça pourra éclairer un peu ta réflexion sur le sujet…

Mais quel est ton but Éric ?

Donc si l’on te comprend bien Éric, ces femmes ne devraient pas avoir peur de sortir travailler. Les différents changements de dernière minute du gouvernement et de la santé publique ne sont pas des raisons de s’en faire. Que de toute façon la Covid-19 c’est juste une grippe. Que cela fait donc d’elles des déserteurs. Comme des soldats en guerre qui fuient la ligne de front… Mais, toi Éric, où te trouves-tu sur cette ligne de front ?

J’imagine que ce doit être facile à dire pour quelqu’un qui travaille dans un domaine sécuritaire comme la radio. Je peux supposer que tu ne dois pas avoir à côtoyer une multitude de personnes par jour. Les risques que tu cours au quotidien ne sont donc rien à comparer celles et ceux qui sont directement sur la ligne de front jour après jour.

Alors pourquoi celui qui vit présentement dans une situation relativement enviable et sécuritaire peut avoir le culot de juger ceux qui seront réellement confrontés aux risques quotidiens ? Parce que tu penses connaitre le travail de ces femmes-là ? Parce qu’en tant qu’ancien élève d’une école du Québec tu crois avoir l’expérience nécessaire pour juger le travail qui s’y fait ?

Tu crois vraiment qu’en période de pénurie majeure en éducation que ce genre de message va aider à attirer de la main d’œuvre dans le système ? Tu crois vraiment que les menaces et l’intimidation envers les profs et les éducatrices vont avoir un résultat positif sur la crise actuelle ?

J’aimerai vraiment savoir quel était ton but ou ton objectif en lançant un commentaire de la sorte.

Et toi Éric, quelle est ta contribution à la société québécoise ? Et en cette période de pandémie ? Comment comptes-tu faire une différence ? Dommage, car nous n’aurons sans doute jamais la réponse…

Partagez cet article:

3 réponses pour “Éric Duhaime et les déserteurs”

  • Ce journaliste bien confiné dans son studio de radio est complètement hors-circuit et ne ´est pas renseigné que c’est aussi les parents qui ne veulent pas envoyer leurs enfants à l’école et le gouvernement a souvent répété qu’il ne faut porter aucun jugement sur les décisions prises par parents ou enseignants, de grâce pas de politique provocatrice ni fausses rumeurs
    Le silence est d’or et la parole d’argent
    SVP rétracter vos propos futiles

  • Duhaime, lui, a retardé son coming-out parce qu’il avait peur de la réaction des autres.

    Pas peur pour sa vie, là. Peur pour sa réputation.

    Il me semble que la peur d’être soi-même est pas mal plus irrationnelle que la peur d’une maladie à peu près inconnue qui TUE des gens.

    Évidemment, il n’est pas placé pour parler de quoi que ce soit, mais sa job c’est de dire n’importe quoi sur n’importe quoi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *