2021

2021: En attendant la fin du monde

Nous sommes (enfin) à la mi-décembre. Plus que quelques jours avant d’entrer tête première dans la prochaine année. Je crois qu’il s’agit d’un euphémisme d’affirmer que 2020 est surement l’une des années, sinon l’année la plus difficile du XXIe siècle. La pandémie de Covid-19 est officiellement le pire événement sanitaire sur la planète depuis la grippe espagnole de 1918. Et pour cause, plus de 1,5 million de morts et des dizaines de millions de personnes atteintes aux quatre coins du globe. Mais derrière cette situation chaotique et meurtrière, plusieurs autres événements sont venus marquer l’année 2020. Est-ce que les événements de cette année sont un prélude à ce qui nous attend dans l’avenir ?

fake news

Le piège à clics, ou la « fosse aux nouvelles »

On le vit régulièrement dans les médias. Nombreux sont ceux qui préfèrent publier une nouvelle approximative afin de bénéficier de la viralité et des clics qui s’ensuivent, quitte à publier un correctif plus tard quand les détails complets sont connus et que cela relativise la nouvelle d’origine. Le problème, c’est que bien peu de gens vont aller lire la deuxième version. Les gens n’auront donc en tête que la version d’origine, qui souvent manque de détails et, dans le pire des cas, tourne les coins ronds et donne une image tronquée de la réalité.

clics

Au nom du père et du clic

Voilà maintenant plus d’un mois que je n’avais pas écrit un article pour mon site web. En fait, depuis la soirée électorale américaine, j’avais décidé de diminuer mes activités et ma présence en ligne.

Les semaines précédentes avaient été très exigeantes. Je croyais naïvement que le tout allait être facile. Je voulais être moins présent, et moins partager de contenu. Me forcer à décrocher. Car une fois que l’on a les deux pieds dedans, il est très difficile de prendre du recul. Depuis maintenant près de 3 ans, le personnage de Jonathan le Prof a pris de plus en plus de place dans ma vie.