fake news

Le piège à clics, ou la « fosse aux nouvelles »

On le vit régulièrement dans les médias. Nombreux sont ceux qui préfèrent publier une nouvelle approximative afin de bénéficier de la viralité et des clics qui s’ensuivent, quitte à publier un correctif plus tard quand les détails complets sont connus et que cela relativise la nouvelle d’origine. Le problème, c’est que bien peu de gens vont aller lire la deuxième version. Les gens n’auront donc en tête que la version d’origine, qui souvent manque de détails et, dans le pire des cas, tourne les coins ronds et donne une image tronquée de la réalité.