3e guerre mondiale
Partagez cet article:

L’invasion de l’Ukraine et le risque de 3e Guerre Mondiale

Depuis les derniers jours, tous les yeux du monde sont rivés sur l’Ukraine, avec raison. Étant enseignant d’initiation à la géopolitique et un passionné sur le sujet, j’ai été littéralement absorbé par les événements autant choquants qu’inattendus.

D’un point de vue personnel, les 72 dernières heures ont été complètement folles sur mes différents réseaux sociaux. J’ai reçu des centaines de messages et des milliers de notifications en lien avec mes différentes publications sur le sujet.

Voici d’ailleurs mon direct du 24 février qui résume la situation dans son ensemble.

J’en profite d’ailleurs pour vous remercier de votre intérêt, de votre soutient et de vos encouragements. Bienvenue aux nouveaux abonnés également !

Mais une question revient sans cesse : pourquoi l’OTAN et l’ONU n’interviennent pas en Ukraine ou pourquoi les autres pays du monde ne s’en mêlent pas ?

La réponse à cette question est très simple, tout en étant extrêmement complexe.

Froidement, je vous répondrais simplement ceci : une intervention extérieure à l’Ukraine signerait tout simplement le début d’une 3e Guerre mondiale ou un risque d’utilisation de la bombe nucléaire par Vladimir Poutine.  

Pourquoi ?

Analyse et résumé de la situation géopolitique actuelle.

Tout d’abord, L’OTAN (Organisation du traité de l’Atlantique Nord) est une alliance militaire fondée dans les années 1950 afin d’offrir une force de défense participative aux pays membres face au risque d’une guerre avec l’URSS.

L’alliance comporte 28 membres : les États-Unis, le Canada, une bonne partie de l’Union Européenne et la Turquie. L’organisation fonctionne selon le concept des mousquetaires : Un pour tous et tous pour un.

Ce qui veut donc dire que si un pays membre est attaqué, tous les autres pays doivent intervenir pour l’aider et vice versa. Le problème pour l’Ukraine, c’est qu’elle n’en fait pas partie. L’OTAN n’a donc aucune obligation d’intervention face à l’invasion russe de son territoire.

C’est aussi pour cette raison que Poutine a le champ libre. Il savait très bien que l’OTAN ne risquerait pas de s’impliquer directement dans ce conflit pour ne pas risquer un embrasement généralisé.

Les forces de l’OTAN sont donc « neutralisées » dans la situation actuelle. Elles ne vont intervenir que si Poutine poursuit son invasion à l’extérieur des frontières de l’Ukraine comme en Roumanie ou en Pologne par exemple.

De plus, Vladimir Poutine a menacé tout pays qui allait intervenir directement dans le conflit de représailles nucléaires. C’est une menace à ne pas prendre à la légère considérant que la Russie possède des milliers d’ogives atomiques.

Le cas de l’ONU

Par la suite, l’intervention de l’ONU est également impossible, mais pour des raisons complètement différentes. L’ONU est présentement en train de démontrer toute son inefficacité, car les fondements mêmes de l’organisation ont une faille majeure.

L’ONU a été fondée après la 2e Guerre mondiale pour principalement garder la paix dans le monde.

Par contre, les pays « gagnants » de la guerre, soit les États-Unis, la France, le Royaume-Uni, la Russie et la Chine, ont décidé de se donner un pouvoir exceptionnel face aux autres pays du globe : un siège permanent au Conseil de sécurité et un droit de veto sur chaque décision de l’ONU.

Ce qui veut donc dire que ces 5 pays se retrouvent au-dessus des lois et des règles de l’ONU, car il est impossible de les sanctionner ou de donner des conséquences à leurs actions.

C’est exactement ce qui se passe en ce moment. Même si l’ONU, par son Conseil de sécurité, a voté une motion pour sanctionner la Russie, la motion a été annulée, car la Russie y a apposé son veto.

En d’autres mots, la Russie interdit à l’ONU de punir la Russie. L’Organisation joue actuellement sa crédibilité, car elle se montre incapable de faire son travail de gendarme de la paix mondiale.

Le dernier aspect qui explique les raisons d’une non-intervention des autres pays du monde concerne le jeu des alliances. La Russie est « soutenue » à un certain point par plusieurs alliés, dont principalement la Chine.

Une intervention extérieure d’un pays contre la Russie pourrait « forcer » l’intervention militaire de la Chine pour venir aider son allié. Même chose pour l’Iran, qui est une alliée de la Russie et la Chine.

Vous voyez donc ce qui s’en vient : Une 3e Guerre mondiale

La réaction en chaine provoquée par une intervention dans le conflit ukrainien pourrait avoir des conséquences dévastatrices pour l’humanité entière.

Imaginez le scénario apocalyptique suivant.

La Russie et l’Ukraine sont en guerre. L’OTAN intervient dans le conflit sans qu’un de ses pays soit impliqué directement.

Par représailles, la Chine déclare la guerre à l’OTAN, en soutient à la Russie.

Le Japon, l’Australie et la Corée du Sud déclarent la guerre à la Chine de façon préventive, car elles seront les premières cibles de l’armée chinoise. La Corée du Nord, alliée à la Chine, déclare la guerre à la Corée du Sud.

De son côté, l’Iran déclenche un conflit avec la Turquie, membre de l’OTAN et opposante géopolitique dans la région. En représailles, Israël et l’Arabie saoudite interviennent dans le conflit également, car « les ennemis de mes ennemis sont mes amis ».

Nous avons donc tous les éléments réunis pour un 3e conflit mondial d’une ampleur inimaginable. Un réel risque de « fin du monde ».

En conclusion

C’est donc pour toutes ces raisons que les différents pays du monde n’osent pas intervenir en Ukraine. L’effet domino d’une telle décision pourrait avoir des conséquences monstrueuses sur l’humanité.

Pour éviter que la situation sorte des frontières de l’Ukraine, l’OTAN et la communauté internationale ont pris la décision suivante : il est mieux de « sacrifier » l’Ukraine pour préserver la stabilité mondiale.

C’est le moindre mal.

Nous assistons donc à ce conflit, impuissants.

Et Vladimir Poutine le sait trop bien…

Jonathan “le Prof” St-Pierre

Continuez votre lecture:

Partagez cet article:

3 réponses pour “L’invasion de l’Ukraine et le risque de 3e Guerre Mondiale”

  • Est-ce que le Nord Stream 2 est aussi une raison d’envahir l’Ukraine ?
    En plus de ses richesses naturelles et de la nostalgie de l’ex URSS pour Poutine ?
    L’Allemagne dépendante à 60% du gaz russe (comme la majeure partie de l’Europe), elle ne peut se prononcer/intervenir sans crainte de représailles russes ?
    Ça sera aux américains de jouer (encore ?) au sauveur ?

    https://www.bbc.com/news/world-europe-60131520

  • Alors oui et non… car si l’ukraine rentre dans l’ue dans les jours qui viennent, l’ue sera obligée de défendre l’ukraine. Et il y aura donc des forces armées de pays appartenant à l’otan. C’est comme cela que cela va commencer.
    On va payer cher d’avoir suivit la politique américaine en europe au lieu de mener la nôtre !
    c’était si simple de ne pas avancer les bases otan aussi près. Et c’était si simple de condamner l’intégration du bataillon azov, néo-nazi, à l’armée ukrainienne.
    Il faut savoir si les droits de l’homme sont juste un texte pour le décorum ou si c’est ce qui anime nos idéaux !!!

  • Bonjour, Tu est un très bon vulgarisateur. Tu parlais de Kasparov 15 façons pour pour nuire à Poutine pour les occidentaux. Aurais-tu le liens, j’aimerais bien les lire.

    Merci à l’avance

    Charles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.