pensionnats

L’hécatombe des pensionnats

Plusieurs d’entre vous se questionnent certainement sur ce qui est en train de se passer un peu partout dans notre pays. Certains se demandent : c’est quoi ça les pensionnats autochtones ? C’est normal. Quand j’étais élève au secondaire, on ne m’en a jamais parlé et pour cause. Nous mentionnons l’existence de ces établissements que depuis quelques années dans les établissements scolaires québécois. L’actualité des dernières semaines vous explique pourquoi un tel silence. n silence, une honte nationale, qui aura duré près de 150 ans. 150 ans d’hypocrisie, de malaise, de saleté indescriptible auxquels nous devons aujourd’hui répondre. Tout débute au lendemain de la confédération en 1867. Nous nous affranchissons, en partie, de la Grande-Bretagne en devenant l’un de ses dominions.

Joyce Echaquan : 150 ans d’injustices

J’étais en classe ce soir, je donnais un cours d’histoire des peuples autochtones. Je leur ai écrit cela (parce que oui, j’écris beaucoup mes cours). C’est long, ça sort un peu tout croche et c’est écrit un brin carré (oui, j’ai dit “se font chier” à mes étudiants), mais c’est du vrai moi. Je me suis volé à moi-même un bout que j’avais mis sur le mur d’une amie hier, dont je parle anonymement d’ailleurs. Bref, c’est ma goutte d’eau qui, j’espère, contribuera à faire déborder le vase. À un moment donné. J’espère. [Contexte: ils avaient à l’écran une carte de l’occupation territoriale pré-colombienne et une autre plus récente].