projet manhattan
Partagez cet article:

Projet Manhattan: le destructeur des Mondes

Projet Manhattan est le nom de code de l’un des plus grands projets scientifiques de l’histoire. Il est le résultat direct de la découverte de la fission atomique et de la menace des forces de l’Axe (Allemagne/Italie/Japon) durant la 2e guerre mondiale.

Son objectif était de réaliser une nouvelle bombe ultra puissante. Elle est basée sur la réaction en chaîne de fission atomique. Les États-Unis dirigent le projet, avec la participation du Royaume-Uni et du Canada. Il est dirigé par le scientifique américain Julius Robert Oppenheimer.

De plus, Oppenheimer est considéré comme le père de la bombe atomique. Fait intéressant, des chercheurs de l’université de Montréal ont participé au projet.

Oppenheimer
Julius Robert Oppenheimer / Photo: Wikipedia

Les objectifs du Projet Manhattan

Le projet commença doucement en 1939. Mais en 1945, il finit par employer plus de 130 000 personnes. De plus, il coûta près de 2 milliards de dollars américains. Il s’agit d’environ 26 milliards de dollars US aujourd’hui. Les travaux de recherche et de production se déroulèrent sur plus de trente sites secrets différents.

carte des centres de recherches projet manhattan
Les principaux centres de recherches du Projet Manhattan / Photo: Wikipedia

Les travaux de conception et de fabrication sont principalement réalisés au Laboratoire national de Los Alamos au Nouveau-Mexique. Il testent L’arme atomique pour la première fois avec le prototype « Trinity ». L’essai eut lieu le 16 juillet 1945 à Alamogordo au Nouveau-Mexique.

Il aboutit ultimement au lancement des bombes atomiques sur les villes d’Hiroshima et Nagasaki au Japon en août 1945. Cet événement permet de mettre fin à la Seconde Guerre mondiale. Par contre, le bilan des victimes et de la destruction est colossal. 200 000 morts et les villes complètement détruites. Sans compter les effets à long terme des irradiations qui ont découlé par la suite.

Historique du Projet Manhattan

En 1938, les chercheurs allemands Otto Hahn et Strassmann découvrent que les bases de la fission atomique à base d’uranium.

En 1939, les physiciens Leó Szilárd et Eugene Wigner rédigèrent la célèbre lettre Einstein-Szilárd. Cette lettre, adressée au président américain Franklin D. Roosevelt, avait comme objectif de l’avertir sur des travaux scientifiques allemands. On y parle de la réalisation de bombes d’un nouveau type et extrêmement puissantes.

Einstein et la lettre / Photo: Daily Express

On demande ainsi à Roosevelt d’investir massivement dans la recherche de la fission nucléaire. L’objectif est de pouvoir mettre la main sur cette arme destructrice avant Hitler et les Nazis. Pour ajouter du poids et de la crédibilité à la lettre, le célèbre Albert Einstein en personne participe à la signature.

logo du projet manhattan
Logo du Projet Manhattan / Photo: Netclipart

En décembre 1941, l’attaque japonaise, sur la base de Pearl Harbor force l’entrée en guerre des États-Unis. C’est à cet instant que l’on déclenche le début du projet Manhattan. Le programme est dirigé par le département de la défense américaine. Ce programme militaire secret a pour but de fabriquer la première bombe atomique de l’histoire.

Le projet débute officiellement en août 1942. Le gouvernement américain fournit des ressources énormes (argent et main d’œuvre) pour parvenir à son objectif.

En 1942, le gouvernement américain désigne la ville de Los Alamos pour y implanter le laboratoire de la bombe. On nomme également Oppenheimer comme directeur de ce laboratoire. La réussite du projet Manhattan lui est due en grande partie.

Trinity, Little boy et Fatman

explosion de Trinity
Photo de l’explosion de Trinity, première bombe atomique de l’histoire / Photo: Wikipedia

Le 15 juillet 1945, les scientifiques de Los Alamos testent avec succès Trinity. Il s’Agit d’une bombe au plutonium. Elle explose à Alamogordo dans le désert du Nouveau-Mexique. Ils entameront ensuite la construction des bombes Little boy (le nom de code de la bombe A larguée sur Hiroshima) et Fat man (nom de code de la bombe A larguée sur Nagasaki).

Oppenheimer et son équipe bombe atomique
Oppenheimer et son équipe de recherche sur le site de l’explosion de Trinity / Photo: Radio-Canada

Vidéo de l’explosion de Trinity

En août 1945, après la mort de Roosevelt, le nouveau président américain Harry Truman prend les commandes du pays. Truman n’hésite pas à utiliser la bombe atomique 2 fois contre le Japon. Il justifie cette décision par le fait qu’ils permettent d’éviter un débarquement de l’armée américaine au Japon. Le président prétend que cette opération aurait causé la mort de centaines de milliers de soldats américains.

Little boy et fatman bombe atomique japon
Répliques des bombes Little boy et Fatman / Photo: Pinterest

À la suite de l’utilisation de l’arme nucléaire contre le Japon, plusieurs scientifiques qui ont travaillé sur le projet Manhattan éprouvent des remords. Ils réalisent que leurs travaux sont en partie responsables de la mort de centaines de milliers de personnes.

Vidéo de l’explosion de Little Boy sur Hiroshima

Cette citation d’Oppenheimer suite à l’utilisation de l’arme atomique est l’une des plus célèbres de l’histoire.

« Now I am become Death, the destroyer of worlds. » (Je suis devenu la mort, la destructrice des mondes. »

Julius Robert Oppenheimer

J. Robert Oppenheimer: « I am become Death, the destroyer of worlds. »

L’invention qui a changé la face du monde

Le projet Manhattan a changé la face du monde pour toujours. Peu de temps après la 2e Guerre mondiale, les Soviétiques vont également développer l’arme nucléaire. Cette bombe sera l’élément central de la Guerre froide entre l’Occident et l’URSS.

Elle a permis de mettre en place un « équilibre de la terreur ». Cet équilibre neutralisant les envies de la partie adverse de l’utiliser. Par contre, cet équilibre est fragile.

Aujourd’hui, plusieurs pays la possèdent. Il y en aurait plus de 15 000 disposées aux quatre coins de la planète. Malgré l’apaisement de la menace nucléaire, le monde ne reste tout de même à qu’à un bouton de l’autodestruction.

bombe atomique projet manhattan

Sources:

https://fr.wikipedia.org/wiki/Projet_Manhattan

https://ici.radio-canada.ca/premiere/emissions/aujourd-hui-l-histoire/segments/entrevue/65490/projet-manhattan-fabrication-bombe-atomique-michel-fortmann

https://fr.wikipedia.org/wiki/Laboratoire_national_de_Los_Alamos

https://fr.wikipedia.org/wiki/Robert_Oppenheimer

https://fr.wikiquote.org/wiki/Robert_Oppenheimer

https://www.britannica.com/biography/J-Robert-Oppenheimer

https://www.radioactivity.eu.com/site/pages/RadioPDF/projet_manhattan_jlf.pdf

Partagez cet article:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *