tchernobyl resumé pripyat
Partagez cet article:

La catastrophe de Tchernobyl – le résumé

La catastrophe nucléaire de Tchernobyl débuta dans la nuit du 26 avril 1986. Elle s’est produite à la suite de l’explosion de son réacteur numéro 4. L’explosion de la centrale est encore à ce jour le plus grave accident nucléaire de l’histoire.

Sur un fond de guerre froide avec l’occident, cette catastrophe a exposé plusieurs faiblesses du système politique et économique de l’URSS. Par ailleurs, cette crise est considérée par plusieurs historiens comme l’un des l’éléments déclencheurs de la chute de l’URSS.

La piscine de l'école de tchernobyl
Les ruines de Prypiat / Photo: Pixabay

Récit des événements 

À 1 h 23 dans la nuit du 26 avril, les scientifiques de la centrale entame une expérimentation. Voulant abaisser la puissance du réacteur au maximum, ils ont presque provoqué son arrêt. Le responsable ordonne de remettre la puissance du réacteur au maximum.

Une réaction en chaines de différents facteurs fait ensuite en sorte que l’action eut pour effet d’augmenter par 100 fois la puissance en quelques secondes. Une très forte explosion souffle la dalle supérieure en béton d’environ 1200 tonnes qui protège le réacteur. La dalle de béton s’est soulevée sur une hauteur de plus de 1000 mètres dans les airs. En retombant, elle a éventré la centrale et projeté des débris à des centaines de mètres de distance. 

Le réacteur prend ensuite feu, rejetant dans l’atmosphère, une quantité de radioactivité équivalente d’au moins 200 bombes atomiques. Le nuage radioactif s’étend rapidement à toute l’Europe.

 Les autorités soviétiques, qui tentent de cacher la catastrophe, n’enclenchent l’évacuation de la ville de Prypiat (la ville dortoir des employés située à 3 kilomètres) que le 28 avril. Il ont finalement débuté une opération d’évacuation d’envergure. Les 50 000 habitants de la ville ont quitté la zone en autobus en moins de 12 heures. Les habitants ont pour consigne d’emporter le strict nécessaire, pour une évacuation annoncée de quelques jours… Mais personne ne reviendra jamais à Pripiat.

Le reste du monde n’a été averti que 3 jours plus tard, après que des scientifiques européens ont détecté des taux anormalement élevés de radioactivité dans l’air.

Ce qui est resté de la centrale de tchernobyl après l'explosion
Image aérienne de du réacteur 4 après l’explosion / photo: USFCRFC

Le combat contre l’ennemi invisible

Comme les robots et la machinerie envoyés sur place ne résistent pas à la radioactivité, environ huit cent mille hommes, surnommés les « liquidateurs » ont dû travailler jour et nuit pour contenir la fuite radioactive.

Leur but est de rassembler les débris éparpillés au sol afin de les amener dans le réacteur encore chaud. Chaque homme doit effectuer sa mission en moins d’une minute afin de limiter les effets de la radioactivité. Les effets se feront sentir très rapidement (vomissements, perte des cheveux, etc.).

La centrale de tchernobyl pendant la construction du sarcophage
Monument en honneur aux liquidateurs / Photo: Pixabay

Devant l’ampleur de la catastrophe, il est rapidement décidé de construire un « sarcophage » (enveloppe de béton de 300 000 tonnes) autour du réacteur endommagé, pour confiner les 190 tonnes de combustibles toujours en place. Ce travail est mené dans des conditions extrêmes pour les travailleurs qui sont exposés à la radioactivité.

Par contre, la structure réalisée dans l’urgence n’est pas suffisamment étanche et nécessite l’ajout d’un second sarcophage. Les travaux de ce second sarcophage géant s’achèvent fin 2016, soit 30 ans plus tard.

Le sarcophage de 1 milliard de dollars
La centrale de Tchernobyl et son nouveau sarcophage. / Photo: BBC

Le bilan de la catastrophe de Tchernobyl

Le gouvernement soviétique, qui tente de sauver la face annonce un bilan très critiqué. 56 morts, 240 personnes gravement irradiées et 18 000 personnes hospitalisées. Mais un rapport, réalisé en 2006 par l’ONU, fait état de plus de 9 000 morts directement imputables à la radioactivité.

Par contre, ces chiffres sont contestés par plusieurs groupes d’experts. Certains affirment qu’il y aurait eu près de 200 000 morts directement liés à la catastrophe.

Valery Legazov qui observe la centrale de tchernobyl
Bande annonce de Tchernobyl / Youtube

Pour conclure, sur 30 ans, le coût de la catastrophe de Tchernobyl à été de plusieurs centaines de milliards de dollars. Certains avancent même un coût total de 1 000 milliards.

Pour l’URSS, sous la présidence de Mikhaïl Gorbatchev, l’accident nucléaire de Tchernobyl montre au grand jour les faiblesses scientifiques, techniques et organisationnelles du système soviétique. Bref, ce fut le début de la fin pour le bloc communiste qui s’effondre en 1991.

Finalement, si cette histoire vous intéresse, je vous recommande fortement de visionner l’excellente série Tchernobyl produite par HBO.

Bande annonce de Tchernobyl / Credit: Youtube

Voilà, c’était la catastrophe de Tchernobyl en 5 minutes !

Sources:

https://fr.wikipedia.org/wiki/Catastrophe_nucl%C3%A9aire_de_Tchernobyl

https://www.larousse.fr/encyclopedie/ville/Tchernobyl/146162

https://www.futura-sciences.com/sciences/dossiers/physique-tchernobyl-consequences-catastrophe-251/page/2/

https://www.chernobylwel.com/fr/tchernobyl-histoire

https://www.irsn.fr/FR/connaissances/Installations_nucleaires/Les-accidents-nucleaires/accident-tchernobyl-1986/2016-Tchernobyl-30ans-apres/Pages/1-Tchernobyl-2016-30ans-apres-accident-deroulement.aspx

Partagez cet article:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *