logo gouverneur général
Partagez cet article:

Gouverneur général du Canada 101

Deviens supporteur de Jonathan le Prof

Pour écouter la chronique au FM93 Québec:

Le rôle de gouverneur général est un poste clé de l’administration du territoire colonial français et britannique depuis les années 1600. Ne pouvant être présent physiquement dans chacune de ses colonies, le monarque nomme donc un gouverneur général pour le représenter.

Nommé gouverneur de la Nouvelle-France en 1627, Samuel de Champlain a été le premier des 18 gouverneurs français qui ont dirigé la colonie jusqu’en 1760.

Depuis la conquête de la Nouvelle-France par l’Angleterre, le Canada (et toutes ses appellations précédentes) doit répondre à la couronne britannique. En effet, le monarque anglais est à la tête du territoire depuis 1760.

Entre 1760 et 1867, 21 gouverneurs et gouverneurs généraux d’origine britannique ont occupé ce poste au Canada. Il est important de souligner qu’il faut attendre 1952 pour qu’un premier Canadien d’origine occupe cette fonction. Tous les gouverneurs précédents étaient nés en Grande-Bretagne.

Et le gouverneur général aujourd’hui?

Il est à noter que malgré l’indépendance complète et totale du Canada face au Royaume-Uni, le pays est toujours sous le joug du monarque britannique, même en 2021. Techniquement, la reine Élizabeth II est toujours la souveraine du Canada. Mais cette fonction est purement symbolique, car le monarque n’a plus aucun pouvoir au Canada.

C’est donc pour cette raison que le poste existe encore aujourd’hui. Nommé par la Reine sur la recommandation du premier ministre canadien, le gouverneur général demeure en fonction pendant une période de cinq ans.

En plus de représenter la couronne britannique en territoire canadien, le gouverneur général est également le commandant en chef des Forces armées canadiennes.

La fonction de gouverneur général du Canada a passablement changé avec le temps. Mais son rôle est primordial au fonctionnement de la monarchie constitutionnelle canadienne, surtout en temps d’élections.

Car voyez-vous, le gouverneur général a aussi le pouvoir de dissoudre le parlement, à la demande du premier ministre, provoquant du même coup des élections générales.

Scandales et nominations

Le Canada était justement sans gouverneur général depuis la démission de Julie Paillette. Cette démission survient après la publication d’un rapport décrivant un environnement toxique à Rideau Hall, la résidence officielle de fonction. De nombreuses accusations de harcèlement moral sur ses employés auront eu raison d’elle.

Rideau Hall, résidence officielle du représentant du monarque

Sans gouverneur général en fonction, le rôle est exercé par intérim par le juge en chef de la Cour suprême du Canada. Et ce, tel qu’indiqué dans la Constitution canadienne.

C’est dans ce contexte que le premier ministre Justin Trudeau a donc remédié à la situation ce matin le 6 juillet 2021. Il nomme ainsi Mme Mary Simon, une femme autochtone, originaire Nunavik dans le nord du Québec. Elle est par la même occasion la première autochtone à occuper cette fonction dans l’histoire du pays. C’est-à-dire 154 ans depuis la confédération canadienne, et en plus de 400 ans de présence européenne en cette terre ancestrale autochtone…

Dans un contexte particulièrement tendu avec les peuples autochtones du Canada, cette nomination fait grandement réagir d’un océan à l’autre.

Est-ce un signe que des élections seront déclenchées au Canada sous peu ? Les prochaines semaines nous le diront!

Sources:

https://www.gg.ca/fr
https://www.canada.ca/fr/patrimoine-canadien/services/couronne-canada/gouverneur-general.html
https://fr.wikipedia.org/wiki/Gouverneur_g%C3%A9n%C3%A9ral_du_Canada

Continuez votre lecture:

Partagez cet article:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.